Cinéma Humeur

Film d’horreur : 7 astuces pour gérer le trauma.

Comme la Confiture est un espace d’honnêteté, alors on ne va pas se mentir : on a tous déja voulu faire les braves en regardant un film d’horreur un peu trop corsé. Et on a tous déjà regretté d’avoir fait ce choix. Tant qu’il fait jour, ça va encore, mais quand c’est l’heure d’aller se coucher, là on fait moins les malins…
Alors si toi aussi tu es une chochotte, mais que tu as quand même décidé de regarder des films d’horreur pour Halloween, cet article est pour toi ! Que tu sois un traumatisé des tueurs en série et autres psychopathes, des petites filles aux cheveux devant les yeux, des clowns, des zombies et autres monstres, tu trouveras ici quelques astuces pour calmer tes nerfs. C’est parti !

film d'horreur gif fine

Guide de survie post film d’horreur :

1) Regardez un film ou une série feel good, juste après, ou avant d’aller dormir. Pourquoi pas un disney, tout est permis pour se laver les yeux et le cerveau ! Rigolez, attendrissez-vous, NE PENSEZ PAS AU BABADOOK DANS LE PLACARD ! Mes favoris personnels : Community, Scrubs, Pushing Daisies, Glow, Big Fish

2) Regardez des vidéos d’animaux ridiculement mignons. Ou des bébés qui ont peur quand on éternue. Ce qui marche le mieux pour vous ! Voici ma préférée du moment, en cas d’urgence :

3) Éclairez votre intérieur comme si c’était Versailles. Mission : faire disparaître le moindre coin d’ombre pour ne pas risquer d’imaginer des silhouettes menaçantes. Et quand je parle d’éclairage, on oublie tout de suite les bougies. Oui, c’est joli. Mais ça fait des ombres mouvantes, BIG NO NO. Au pire, prenez un peu d’avance et installer vos guirlandes de Noël (on est en novembre, personne ne vous jugera). Vous rattraperez votre karma écologique plus tard.

film d'horreur gif stranger things

4) Refaites vous le film en remplaçant tous les gentils par Chuck Norris. Ah là tout de suite ils font moins les malins Freddy ou les jumelles de Shining ! Imaginez bien en détail la façon dont Chuck leur mettrait une raclée !

film d'horreur chuck norris

5) Inspirez profondément et rassemblez votre courage pour partir en expédition une bonne fois pour toute. Allez chercher tout ce qui est nécessaire à votre survie : à boire, à manger, votre portable pour appeler au secours (et votre maman, on y reviendra), un rouleau à pâtisserie pour vous défendre (à défaut d’avoir une batte de baseball), allez faire pipi… Puis REPLIEZ-VOUS ! On ne sait pas expliquer exactement pourquoi, mais votre couette est l’endroit où vous êtes le plus à l’abri. Un espèce de champ de force inexplicable. Alors ramener toutes vos provisions et surtout ne remettez plus un pied hors du lit (surtout qu’on sait très bien que c’est ce moment que choisira le monstre pour nous chopper la cheville).

film d'horreur gif lit

6) Parlez à votre chat, à votre ours en peluche, appelez votre meilleur(e) ami(e) ou votre maman. Discutez de tous les aspects absurdes du film, les effets spéciaux loupés, les scènes pas crédibles. Racontez comment vous imaginez le monstre habillé comme votre grand-mère (Neville Londubat style ! ) ou bien parler de quelque chose qui n’a rien à voir. De toute façon, y a rien de plus rassurant que la voix de maman.

film d'horreur gif scream

7) En dernier recours… Lancez un autre film d’horreur. Avec un peu de chance, vous aurez tellement peur du nouveau méchant que vous oublierez le premier. On verra ce qu’on peut faire après, chaque chose en son temps ! Et puis bon, quitte à ne pas fermer l’œil de la nuit…

Et toi, c’est quel film qui t’as traumatisé ? Quelles sont tes astuces pour réussir à dormir quand même après ?

3 Comment

  1. Moi c’est les films avec des esprits du genre “Paranormal Activity” qui m’ont plutôt traumatisée (après tu te couches, t’es dans le noir, et t’as l’impression d’entendre des bruits dans la pièce d’à côté haha).
    Mon astuce est très simple : je m’arrange pour ne pas être seule quand je regarde ce genre de films !
    Mais malgré tout, j’adooore les films d’horreurs ^^

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *